Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
07 Jan

NOUVEAU REPAS UFOLOGIQUE

Publié par ufoalbi

NOUVEAU repas UFOLOGIQUE

Un nouveau repas Ufologique va s’ouvrir dans le département de l’Aveyron.
Il se tiendra très certainement dans la ville de DECAZEVILLE,
Ancien site de mineurs, la ville de Decazeville a aussi été le théâtre d’observations d’OVNIs, notamment lors de la vague de 1990.
C’est ainsi qu’une enquête a été ouverte lors d’une observation pertinente qui a eu lieu au dessus du LEP de la ville d’Aubin, bourgade située a quelques kilomètres à peine de DECAZEVILLE.

Publié le 13/02/2009 09:55 - Modifié le 13/02/2009 à 14:35

Ajouter un commentaire

Decazeville. L'OVNI du 5 novembre1990 toujours pas identifié

Paranormal. L'ufologue Serje Perronnet fait le bilan de plusieurs mois de recherches.

à droite, M. Rauchsauquerre (directeur du magazine « Top secret ») ; au centre, Serje Perronet ; à gauche, Jean-Jacques Vélasco, ancien directeur du SEPRA (GEIPAN). Photo DDM. à droite, M. Rauchsauquerre (directeur du magazine « Top secret ») ; au centre, Serje Perronet ; à gauche, Jean-Jacques Vélasco, ancien directeur du SEPRA (GEIPAN). Photo DDM.

De nouveaux rebondissements dans le dossier «du 5 novembre 1990 » sont apparus récemment.

Revenons un peu sur cet événement qui a bouleversé les habitants du Bassin. Le 5 novembre 1990, un objet volant non identifié traversait le ciel aveyronnais. Tous se sont interrogés sur la nature de cet objet et après de nombreuses recherches deux possibilités ont été évoquées : ce serait un bout d'une fusée russe (qui se serait désintégrée) ou une rentrée atmosphérique (type météorite ?).

Appel à témoins

Dix-neuf ans après, Serje Perronet ne lâche pas l'affaire et lançait un appel à témoins en décembre dernier dans nos colonnes.

Cet article a sollicité de nombreuses réactions. Une des premières est la réponse de plusieurs témoins, « constructifs et positifs ces témoignages prouvent la présence de cet objet », affirme Serje Perronet. Six témoins, « c'est peu, mais depuis 19 ans beaucoup sont morts, ou partis, ce n'est pas évident », avoue Serje Perronet. Ces témoins auraient donc établi des descriptions claires de ce qu'ils auraient vu en novembre 1990 : « Un objet de forme triangulaire qui est resté plus de 15 minutes dans le ciel », dixit les témoins.

Autre impact, moins positif celui-ci, est également survenu depuis le 31 décembre dernier : Serje Perronet a été exclu du CNES, « une notification par courrier m'informait que j'étais exclu », confirme-t-il.

Enfin, le GEIPAN (groupe d'études et d'informations sur les phénomènes aérospaciaux non identifiés) a réagi en refusant de reconnaître Serje Perronet comme collaborateur de cet appel à témoins.

« personne ne sait ce que c'était »

L'objet volant non identifié du 5 novembre 1990 laisse tout le monde perplexe : « Des objets titanesques, trajectoires rectilignes, lumières vers le sol… personne ne sait ce que c'était ». On a d'abord cru à des météorites, puis à une partie de fusée russe… sans réponse claire.

Quoi qu'il en soit, Serje Perronet appelle de nouveaux les témoins de cette observation « surnaturelle » à le contacter.

 

Histoire[modifier]

Statue de François Cabrol

La ville et le nom sont récents : le lieu s'appelait auparavant La Salle (en occitan La Sala), qui indique au Moyen Âge une maison forte de petite noblesse.

C'est le charbon qui a causé le changement. La Salle en produisait, dès le XVIe siècle, qu'on exportait par le Lot vers Bordeaux, mais en petites quantités.

Tout vint de ce que Louis XIV et ses successeurs, malgré les protestations de la paroisse, dotèrent leurs maîtresses de mines. Ainsi, le duc Decazes (1780-1860) qui en hérita, créa en 1826, avec l’aide du polytechnicien Cabrol, les "Houillères et Fonderies de l'Aveyron" qui allaient faire de ce village-rue un grand centre sidérurgique[1].

Sous Napoléon III, la cité prit le nom de Decazeville, tandis que le fondateur était statufié en toge romaine.

L'apogée fut atteinte au début du XXe siècle avec 9 000 travailleurs et un million de tonnes de fonte par an. Cette activité, aujourd'hui déclinante, a amené Decazeville à se diversifier et a développer d'autres industries : métallurgie, industrie du bois, chaudronnerie, production de tubes en acier.

Ayant subi de plein fouet le déclin de l'industrie minière, cette ville comporte désormais de nombreuses friches industrielles tout en gardant un caractère populaire lié a son passé minier et industriel.

Le Bassin minier est connu pour la grève des mineurs decazevillois de 1961 à 1962 où plus de 1500 mineurs ont passé 66 jours au fond de la mine entre le 23 décembre 1961 et le 26 février 1962[2].

La dernière mine a définitivement fermé en juin 2001.

1.  
Ce lieu prédestiné ? (OVNI soit que mal y pense…)
sera peut-être l’occasion de retrouver une grande activité OVNIesque et nous permettre ainsi
de rassembler les Aveyronnais et Aveyronnaises autour d’une bonne table.
Connaissant les bonnes traditions de l’Aveyron, la qualité de leur cuisine mais aussi leur qualité/prix,
je suis sûr que cet atout ne manquera pas d’attirer les personnes empreintes de curiosités « à la Vie » qui ne manquent pas de nos jours de nous laisser interrogatifs devant notre devenir.

Restez donc attentifs aux « flashs »  qui vous seront communiqués au fil des jours en vous inscrivant dès aujourd’hui sur notre blog > Blog ufo Albi (TARN).
 Sur notre lien
https://www.facebook.com/#!/groups/346825572026502/

Toute l’actualité au goût du jour sur notre site «  Les repas Ufologiques »
seul site officiel concernant
 
LES REPAS UFOLOGIQUES | Blog de l'association – Les Repas ...

lesrepasufologiques.com/


Je terminerai en vous souhaitant à toutes et tous mes meilleurs vœux de bonheur, santé et prospérité pour cette nouvelle année 2013.

Serje PERRONNET
06 32 16 18 18

Commenter cet article

À propos

l ' Ufologie actualités